L'Agence européenne des médicaments (EMA) a déclaré jeudi que rien ne démontre à ce jour un risque d'une plus forte coagulation sanguine chez les personnes vaccinées contre le Covid-19, alors que le Danemark, l'Islande et la Norvège ont suspendu l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca.

"Les informations disponibles à ce jour indiquent que le nombre de thromboembolies chez les personnes vaccinées n'est pas supérieur à celui observé sur l'ensemble de la population", a affirmé l'EMA dans un communiqué transmis à l'AFP.