Le Royaume-Uni pourrait ne pas renouer avec une vie normale avant six mois ou plus en raison de la pandémie de nouveau coronavirus, a averti dimanche la cheffe adjointe des services sanitaires britanniques, Jenny Harries. Mme Harries a estimé qu'il serait "dangereux" de lever subitement le confinement auquel la population est actuellement soumise car cela pourrait entraîner une résurgence du virus.

"Au cours des six prochains mois, nous ferons le point toutes les trois semaines", et ce, "durant trois à six mois idéalement (...)", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse, jugeant "plausible que nous puissions aller au-delà".

Le gouvernement britannique a décrété lundi un confinement général de la population pour au moins trois semaines, afin de tenter de freiner la propagation de l'épidémie qui a fait 1.228 morts et officiellement contaminé 19.522 personnes au Royaume-Uni, selon un bilan des autorités sanitaires publié dimanche.

Plus tôt dimanche, le bras droit du Premier ministre conservateur Boris Johnson avait prévenu que les Britanniques devaient se préparer à "une longue période" de confinement.