Interrogé mardi dans le cadre de la semaine de contrôle mensuelle à l'Assemblée nationale par la députée LREM Typhaine Degois, le ministre délégué aux PME Alain Griset avait confirmé la réouverture progressive des casinos dans le cadre du calendrier annoncé par le président de la République.

"Ce qui concerne la partie machine à sous pourra rouvrir" le 19 mai, "la partie jeux de table, quelques semaines après", le 9 juin, "avec les conditions de sécurité sanitaires, gestes barrières et tout ce que vous connaissez permettant d'assurer à l'ensemble des clients une sécurité suffisante pour être une activité normale", a expliqué le ministre.

Le groupe Partouche a ainsi annoncé la réouverture de ses 39 casinos en France, fermés depuis le 30 octobre.

Le 19 mai, les casinos soumis au couvre-feu de 19h, pourront rouvrir la partie machine à sous et jeux électroniques avec une jauge de 35% de visiteurs. Ils pourront, comme les restaurateurs, utiliser leurs terrasses.

Le 9 juin, la jauge passera à 50% et les tables de jeux pourront être ouvertes avec un couvre-feu à 23H. Il sera également possible d'accéder aux restaurants intérieurs avec les mêmes restrictions que pour tous les restaurateurs.

Le 30 juin, les réouvertures devraient se faire normalement.

"On voit le bout du tunnel après six mois et demi de fermeture. (...) On est très, très heureux d'avoir cette perspective de retour à la vie", s'est réjoui auprès de l'AFP Fabrice Paire, président du directoire de Partouche.

Le concurrent de Partouche, le groupe Barrière, contacté par l'AFP, s'est également dit "très content de ces annonces" et "prêt" à rouvrir ses 27 casinos français le 19 mai.

"On est sereins, on a l'expérience sanitaire de l'année dernière où ça s'était bien passé, on espère que les clients seront heureux de retrouver leur rendez-vous dans le casino", a déclaré le directeur général des casinos du groupe Barrière.

"Les seules éventuelles choses qu'on attend, c'est de savoir s'il y a des petites règles qui seront imposées en plus comme du +contact tracing+", a souligné M. Paire.

Selon les représentants des casinos, le pass sanitaire ne sera pas exigé.