Il s'agit du premier commentaire du Kremlin sur le cas de ces deux anciens militaires américains, Alexander Drueke et Andy Huynh, selon NBC.

"Ce sont des mercenaires et ils étaient impliqués dans des activités illégales sur le territoire de l'Ukraine", a affirmé Dmitri Peskov, en anglais. "Ils étaient impliqués dans des tirs et des bombardements" de militaires russes, "ils mettaient leurs vies en danger", a-t-il poursuivi.

"Ils doivent être tenus responsables des crimes qu'ils ont commis", a ajouté le porte-parole du Kremlin. "Ces crimes doivent faire l'objet d'une enquête".

Interrogé sur la nature des crimes reprochés aux deux Américains, Dmitri Peskov a admis que les caractéristiques de leurs délits n'étaient pas encore connues, assurant toutefois qu'ils n'étaient pas couverts par les conventions de Genève sur les prisonniers de guerre.

Les deux hommes "ne sont pas dans l'armée ukrainienne, ils ne sont donc pas soumis aux Conventions de Genève", a-t-il argumenté.

La semaine dernière, une télévision publique russe a publié des vidéos d'Alexander Drueke et d'Andy Huynhe sur les réseaux sociaux.

Les circonstances dans lesquelles les deux anciens militaires sont retenus, et qui les détient, ne sont pas claires. M. Peskov s'est contenté de dire qu'ils étaient aux mains des "autorités".

Quant à savoir s'ils risquent la peine de mort, le porte-parole russe a déclaré: "Cela dépend de l'enquête".

Un porte-parole du Département d'Etat a confirmé samedi avoir vu les photos et vidéos des deux citoyens américains "qui auraient été capturés par les forces militaires russes en Ukraine". "Nous suivons de près la situation", a-t-il déclaré à l'AFP.