"D'après tout ce que nous savons à l'heure qu'il est et à la suite d'entretiens qui ont eu lieu entre les experts des autorités européennes", la nouvelle souche "n'a pas d'impact sur les vaccins" qui restent "tout aussi efficaces", a déclaré le ministre de la Santé Jens Spahn. "Ce serait une très bonne nouvelle", ajouté le ministre, dont le pays assure actuellement la présidence tournante de l'UE, sur la chaîne de télévision publique ZDF.

Il faisait notamment référence au vaccin des laboratoires Pfizer/BioNTech, déjà utilisé dans plusieurs pays dans le monde et qui s'apprête à recevoir l'agrément de l'agence européenne des médicaments. Cette réunion entre experts des pays de l'Union européenne sur le sujet, à laquelle ont participé des représentants de l'autorité allemande de veille sanitaire (RKI), a eu lieu dans la journée de dimanche, a précisé à l'AFP un porte-parole du ministère. La mutation du virus a été observée notamment en Grande-Bretagne et a conduit de nombreux pays européens à suspendre les vols en provenance de ce pays vers chez eux.

Londres a aussi annoncé des mesures renforcées de confinement dans certaines régions de Grande-Bretagne. Cette variante du Covid-19 est considérée comme pouvant être 70% plus contagieuse que la précédente. Une poignée de cas ont aussi été signalés au Danemark (neuf), ainsi qu'un cas aux Pays-Bas et en Australie, selon l'Organisation mondiale de la Santé. L'Allemagne, en tant que présidence de l'UE, a par ailleurs convoqué pour lundi une réunion de crise entre experts des différents pays pour coordonner leur réponse face à cette nouvelle menace, a précisé le porte-parole. Il s'agit d'une réunion du mécanisme européen dit de situation de crise (IPCR), auquel l'UE a recours face à des risques importants, en matière sanitaire, environnementale ou terroriste par exemple.