Monde

Le secrétaire général de l'ONU a du quitter d'urgence la place Tahrir


LE CAIRE Une cinquantaine de partisans du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi ont encerclé lundi le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, place Tahrir au Caire, l'obligeant à quitter les lieux pour s'abriter au siège de la Ligue arabe tout proche, selon un journaliste de l'AFP. Arborant des banderoles et le drapeau vert du régime de M. Kadhafi et scandant "A bas, à bas les Etats-Unis, Libye, Libye", les manifestants se sont rués vers M. Ban et sa délégation de 15 personnes comprenant notamment la vice-secrétaire générale de l'ONU et ex-présidente du Chili Michelle Bachelet.

Le secrétaire général de l'ONU comme plusieurs personnalités internationales venues au Caire au cours des dernières semaines, en particulier la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton s'était rendu sur la place Tahrir, épicentre de la contestation populaire ayant conduit à la chute du président Hosni Moubarak le 11 février.

La police et des soldats sont intervenus pour permettre à la délégation de l'ONU de quitter les lieux. M. Ban n'a pas été touché lors de l'incident, selon le journaliste de l'AFP.

Dimanche, des partisans du colonel Kadhafi accompagnés de deux émissaires de Tripoli avaient tenté d'occuper la mission libyenne auprès de la Ligue arabe, tenue par l'opposition, avant d'être chassés par les soldats égyptiens, qui ont fermé la mission.

© La Dernière Heure 2011