Ce lundi, Emmanuel Macron a nommé l'ancienne ministre du Travail, Elisabeth Borne, à Matignon.

Les principaux opposants du président réélu n'ont d'ailleurs pas tardé à commenter la nouvelle. Pour Marine Le Pen, son bourreau du deuxième tour de l'élection présidentielle "démontre son incapacité à rassembler et la volonté de poursuivre sa politique de mépris, de déconstruction de l'État, de saccage social, de racket fiscal et de laxisme".

Souvent imaginé à Matignon, Jean-Luc Mélenchon a également réagi après l'annonce officielle. "Une nouvelle saison de maltraitance sociale et écologique commence. Élisabeth Borne incarne la continuité de la politique du président de la République. Elle est l'une des figures les plus dures de la maltraitance sociale macroniste".