Monde

Edward Snowden, ancien agent de la CIA, est responsable de fuites sur le programme américain de surveillance électronique. Pourquoi une telle manœuvre de la part de la dirigeante du FN ?


La dirigeante du parti français d'extrême droite Front National, Marine Le Pen, a demandé lundi que la France accorde l'asile politique à l'ancien agent de la CIA Edward Snowden, qui a révélé être la source de fuites sur le programme américain de surveillance électronique. Selon la députée européenne, le jeune consultant "doit être mis en sécurité au plus vite" car il "a eu le courage et l'immense mérite de révéler à l'humanité une menace très grave contre la démocratie et nos libertés publiques".

Marine Le Pen a plutôt pour habitude de dénoncer l'asile dans ses discours contre l'immigration. Durant la campagne présidentielle, elle prônait une division par cinq en cinq ans du nombre de réfugiés accueillis en France. Des élus américains ont réclamé lundi l'extradition d'Edward Snowden, réfugié à Hong Kong d'où il a révélé être la source de fuites sur le programme américain de surveillance électronique PRISM. Ce système permet à l'Agence nationale de sécurité américaine (NSA) de surveiller les internautes à l'étranger.

Marine Le Pen s'était déjà émue samedi de ces révélations et avait demandé au gouvernement d'exiger de Washington les "explications nécessaires". Edward Snowden a déclaré qu'il envisageait de demander l'asile politique en Islande, pays le plus proche de ses opinions quant à la liberté d'expression sur Internet.

L'Islande a indiqué lundi n'avoir reçu aucune demande de Snowden et a rappelé que toute personne qui souhaitait obtenir l'asile politique devait d'abord venir sur son territoire.

© La Dernière Heure 2013