La cheffe de file du Rassemblement national Marine Le Pen s'est félicitée dimanche, au soir du second tour des législatives, d'avoir le groupe de "loin le plus nombreux de l'histoire de notre famille politique", qui assurera "une opposition ferme" mais "respectueuse des institutions".

"Nous incarnerons une opposition ferme, sans connivence, responsable, respectueuse des institutions, parce que notre seule boussole, c'est l'intérêt de la France et du peuple français", a dit Mme Le Pen depuis son QG de Hénin-Beaumont, en soulignant que le RN aura "de loin le groupe le plus nombreux de l'histoire de notre famille politique".

Mélenchon: "la déroute du parti présidentiel est totale et aucune majorité ne se présente"

Le chef de file de la Nupes, Jean-Luc Mélenchon, a estimé dimanche que la "déroute du parti présidentiel" était "totale" et qu'"aucune majorité" ne se présentait, au soir du second tour des législatives.

Le chef de file de l'union de la gauche a fustigé "l'échec moral" des membres de la majorité "qui donnaient des leçons à tout le monde sans arrêt et qui se prétendaient le barrage à l'extrême-droite et qui ont eu pour principal résultat d'en avoir renforcé les rangs".

La Première ministre, Élisabeth Borne, élue députée

Noton également que la Première ministre, Élisabeth Borne, a été élue députée avec 52,46% des voix face à un candidat Nupes-LFI alors que plusieurs membres de la macronie dont Richard Ferrand, le président de l'Assemblée nationale, et la ministre de la Santé, Élisabeth Bourguignon, ont été battus au second tour des élections législatives. La cheffe du gouvernement se soumettait pour la première fois au verdict des urnes au cœur du bocage normand, dans la 6e circonscription du Calvados. En 2017, le sortant LREM Alain Tourret y avait été réélu avec 68,34% des voix face à un candidat Front national.