Monde

La député européenne française, ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, veut faire "respecter la loi".

Nadine Morano et la burqa: épisode 2. 

Après avoir déclenché une polémique en août dernier en tweetant une photo de femme voilée sur la plage, l'ancienne secrétaire d'Etat a, selon France Bleu, demandé à des policiers de contrôler une femme car... elle était entièrement voilée dans un lieu public. 


L'incident a eu lieu ce mardi à 13h30 à la Gare de l'Est à Paris. La police des transports n'a pas répondu positivement à sa requête et a demandé à Nadine Morano sa carte d'identité.

"Qu'est-ce qui vous dit qu'elle ne dissimulait pas des explosifs?"


La police aurait alors refusé et la politicienne de droite serait partie en colère. Le Figaro a recueilli la réaction de Nadine Morano qui trouve normal de faire "respecter la loi ". "On ne voyait rien, juste des yeux dans un rectangle, même pas son nez! Je ne sais toujours pas si c'était un homme ou femme. Et en plus elle tirait une valise, on ne sait pas ce qu'il y a dedans. Qu'est-ce qui vous dit qu'elle ne dissimulait pas des explosifs? Quand je lui ai demandé de montrer son visage, elle m'a bousculée et m'a dit “je m'en fous”. Je l'ai donc signalée à la police parce que c'est interdit dans un espace public."


Nadine Morano réfute avoir refusé de montrer ses papiers au policier. "Ça s'est très bien passé, on m'a demandé mes papiers et c'est normal. Un policier m'a même demandé de faire une photo."

Après Nadine à la plage, Nadine à la gare. A votre avis, où se déroulera le prochain épisode ?