Aux Etats-Unis, le shérif du comté de Genesee, Christopher R. Swanson, a marché aux côtés des manifestants pour protester contre les violences policières et la mort de George Floyd.

Les manifestations contre les violences policières et le racisme systémique s'enchaînent et se multiplient aux Etats-Unis. Selon le New York Times, le shérif du comté de Genesee (Michigan) a décidé de se joindre aux marcheurs de la manifestation qu'il encadrait.

"Nous voulons réellement être avec vous", a déclaré le shérif qui a enlevé son casque et rejoint les rangs. Applaudi par les manifestants, il a ensuite demandé ce qu'il devait faire à la foule qui a chanté : "Marchez avec nous. Marchez avec nous. Marchez avec nous."

La manifestation s'est déroulée pacifiquement selon un communiqué de la police. À la fin de la marche, Christopher R. Swanson s'est encore une fois adressé aux manifestants : "Nous marchons avec vous parce que tout ce que vous demandez est une voix et une dignité pour tous, peu importe qui vous êtes. Je vous aime et la police vous aime." En conférence de presse; il ajoute: "Je crois que nous avons sauvé des vies hier soir". Toujours selon le média américain, cinq personnes ont perdu la vie dans les violences liées aux manifestations déclenchées par la mort de Georges Floyd, jusqu'à présent.

À l'image de ce shérif, d'autres représentants des forces de l'ordre ont apporté leur soutien aux manifestants en posant un genou à terre ou en dénonçant publiquement la mort de George Floyd précise le New York Times. Comme le montre cette photo de l'Agence France Presse, deux policiers de la ville de New York ont mis un genou au sol lors d'une manifestation à Times Square.

© AFP

En même temps, de grandes villes américaines comme Chicago ou Philadelphie sont sous tension. Les affrontements entre police et manifestants se multiplient. Le vandalisme également.

De nombreuses vidéos montrent des policiers utilisant matraques, gaz lacrymogène, spray au poivre et balles en caoutchouc sur des manifestants et des journalistes.

© AFP