Monde
Le maire UMP de Bretagne, Hugues Foucault, est contre le mariage homosexuel et ne le cache pas. Il refuse en effet d'unir deux personnes du même sexe dans sa commune de l'Indre. Quand il craint de voir s'effondrer les valeurs familiales qu'il chérit tant, ce proche de Christine Boutin attaque. Ainsi il s'est offusqué de voir une blague de Stéphane Guillon sur "les vierges effarouchées" être retweetée maintes fois sur Twitter.

Pourtant, quelques heures plus tôt, il montrait une toute autre facette de sa personnalité. Alors qu'il regardait avec intérêt les discussions de l'Assemblée Nationale en direct sur son petit écran, il a remarqué un détail qui ne l'a pas laissé de marbre. Dans la foulée, il l'a commenté sur le site microblogging: "NVB (Najat Vallaud-Belkacem) suce son stylo très érotiquement", écrit-il ainsi après avoir vu un gros plan de la ministre du Droit des femmes.

 
Ce tweet à connotation sexuelle n'est bien évidemment pas passé inaperçu et a suscité un véritable tollé en France. La gauche, notamment, a vivement réagi. Ce fut le cas de la conseillère PACA, Christine Lagrange (PS), qui n'a pas du tout apprécié ce tweet "machiste":

Face aux critiques, il a vite répliqué: "Amusant comme la gauchosphère se lâche". Il lui aura finalement fallu près de deux heures pour se rendre compte que son tweet était réellement déplacé.  Après l'avoir supprimé, Hugues Foucault a donc présenté ses excuses... tout en ironisant sur la situation.

Faute avouée à moitié pardonnée ?