Même s'il n'est pas en campagne pour la Présidentielle de 2022, l'ancien Président de la République, Nicolas Sarkozy, écume pas mal de plateaux télévisés en France pour le moment. En promo pour son nouveau livre qui s'intitule "Promenades", le mari de Carla Bruni était mardi soir sur le plateau de France 5 dans l'émissions C à Vous.

Habitué de la vie politique durant plusieurs décennies, Nicolas Sarkozy a voulu pointer un manquement dans le programme des candidats à l'élection présidentielle française : la culture. Passionné d'histoire, l'ancien président des français a poussé un coup de gueule suite à l'idée émise par plusieurs personnes de réécrire l'histoire pour ne plus évoquer les comportements déviants que certaines anciennes gloires de France auraient pu avoir.

"Je ne veux pas qu’on me dise : Gauguin a mis enceinte une gamine de 14 ans lorsqu’il était en Polynésie, donc on va décrocher ses chefs-d'œuvre (…) parce qu’il s’est mal comporté" débute Sarkozy. "Quelle est la caractéristique d’un homme et d’une femme, c’est de faire des erreurs. Sinon, ce n’est pas un être humain, c’est un robot avec une intelligence artificielle, peut-être qu'on y viendra un jour."

"On est chez les fous ?"

Nicolas Sarkozy estime qu'il faut arrêter de faire justice des décennies voire des siècles après certains événements car ceux-ci ne rentrent pas dans les codes de la société actuelle. "Je ne veux pas qu’on me dise à l’anniversaire de la mort de Napoléon qu'on ne le célèbre pas, ou qu’on va déboulonner Colbert ou de Gaulle. On est chez les fous ! Pour ça, il y a Daech en Syrie, il y a les talibans où l'on fait table rase du passé!", s'est-il exclamé avant d'évoquer le célèbre écrivain George Orwell et son roman intitulé "1984" qui est sorti en 1949 et qui évoque la situation de la Grande-Bretagne, 30 ans après une guerre nucléaire. "C'est extraordinaire, c'est un génie ce monsieur! Il a montré comment on installait une dictature par la réécriture de l'histoire, c'est exactement ce à quoi on assiste !"


L'ancien homme politique a également évoqué l'immigration en France et s'est questionné sur les raisons pour lesquelles certaines personnes venaient vivre en France. "Plusieurs centaines de mosquées ont été créées en France. Je n'ai pas vu beaucoup d'églises ouvertes ailleurs... Alors, on a pas de leçons de ce point de vue à recevoir. Mais la question est de savoir si quand vous venez dans un pays vous aimez sa langue ? Vous aimez sa culture ? Vous aimez son histoire ? Ce qui ne veut pas dire que notre histoire a toujours été impeccable... La réponse est "oui", sinon pourquoi vous venez ? Ce n'est pas un self-service une nation ! Ce n'est pas simplement des avantages..."