Nicolas Sarkozy, 66 ans, et déjà vacciné. Tel est le titre d'un article de "L'express" consacré à l'ancien président et sa vision de la campagne de vaccination. Car si Nicolas Sarkozy continue à s'offusquer de la façon dont Emmanuel Macron gère l'épidémie, il a, pour sa part, déjà pu bénéficier du vaccin anti-Covid.

En janvier dernier, l'ancien chef de l'Etat s'est en effet rendu à l'hôpital militaire de Percy, à Clarmat dans les Hauts-de-Seine et y a reçu la première injection. Or, à l'époque, la vaccination était réservée aux personnes de plus de 75 ans et aux personnes à "haut risque". Il n'en fallait pas plus pour que certains se demandent si Nicolas Sarkozy a bénéficié d'un traitement de faveur. 

Qu'en est-il?

Selon FranceInfo qui a interrogé une source militaire, l'ex-président français a pu être vacciné grâce à une prescription d'un médecin de ville qui mentionnait une pathologie à haut risque. Une pathologie dont la nature n'a pas été révélée. Contacté par plusieurs médias, l'entourage de l'homme politique n'a pas tenu à commenter ces informations. On peut en tout cas d'ores et déjà exclure un traitement de faveur réservé aux anciens présidents étant donné que François Hollande n'a pour l'instant toujours pas été vacciné.