Donald Trump refuse toujours de reconnaître sa défaite électorale. Lors d'une conférence de presse ce jeudi, son avocat s'est exprimé sur les recours judiciaires intentés par le président pour contester le résultat des élections dans plusieurs Etats américains. Face à la presse, Rudy Giuliani a férocement défendu son client, n'hésitant pas à tacler les journalistes présents.

Sans présenter des preuves directes, l'ancien maire de New-York a dénoncé une conspiration nationale ayant organisé les fraudes électorales dans le pays. "Ce que je vous décris est une fraude massive", a-t-il déclaré. L'avocat a évoqué des incidents dans les Etats de Pennsylvanie et du Michigan, ainsi que 100.000 bulletins de vote absents dans le Wisconsin. "Si vous comptez les votes légaux, Trump a remporté le Wisconsin", a-t-il martelé.

En sueur, Rudy Giuliani a aussi dénoncé la manière hystérique dont les médias ont couvert l'administration Trump. "Vous mentez. Laissez-moi répondre à la question", a-t-il notamment coupé une journaliste sur un ton moqueur.

Autre moment surréaliste. L'avocat demande à une journaliste de l'audience pour quel média elle travaille, ce à quoi elle répond "CNN". Il éclate alors de rire avant de répondre: "Il s'agit de contourner le rideau de fer scandaleux de la censure et de faire connaître au peuple américain des faits que vous auriez rapporté ces deux dernières semaines, si vous étiez justes et honnêtes". "Notre rôle ici est de faire votre travail parce que vous ne le faites pas", a conclu Giuliani.


L'avocat a aussi beaucoup été moqué sur les réseaux sociaux en raison de la teinture de ses cheveux lui dégoulinant sur le visage. Transpirant abondamment, Rudy Giuliani n'a cessé de s'essuyer le visage lors de la conférence (voir vidéo en tête d'article).

 

© AFP