Un troisième séisme s'est produit au large des côtes néo-zélandaises vendredi matin (heure locale), cette fois d'une magnitude de 8,1, a rapporté l'Institut américain de géophysique (USGS). Une alerte au tsunami a été émise et les habitants de certaines régions côtières ont été priés de se mettre à l'abri sur les hauteurs. Ce troisième tremblement de terre a eu lieu à 8h28 heure locale (20h28 HB jeudi) près des Îles Kermadec, un archipel inhabité situé à environ 900 km au nord-est de la Nouvelle-Zélande.

Deux autres tremblements de terre s'étaient produits quelques heures auparavant, d'une magnitude de 7,4 et 7,1.

Le Centre d'alerte au tsunami du Pacifique a mis en garde contre des vagues potentiellement dangereuses en Nouvelle-Zélande, à Tonga, aux Samoa, aux îles Cook, aux Fidji, ainsi qu'à Wallis et Futuna, notamment.


Les services d'urgence ont ordonné l'évacuation de zones côtières sur de longues portions de la partie septentrionale de la Nouvelle Zélande (l'île du Nord), après ce séisme qui n'a semble-t-il pas fait de victimes.

"Les gens (se trouvant) près de la côte dans les zones suivantes doivent immédiatement se rendre dans les hauteurs les plus proches, hors de toutes les zones d'évacuation, ou aussi loin que possible à l'intérieur des terres", a ordonné l'Agence nationale de gestion des situations d'urgence. "Ne restez pas chez vous !", a-t-elle averti.