En juillet, un chauffeur de bus avait été agressé par deux jeunes hommes de 22 et 23 ans connus des services de police. Cet horrible incident avait interpellé l'opinion publique sur les conditions de travail des conducteurs de transports en commun. Ce mercredi, une nouvelle agression a eu lieu en dans l'Hexagone. La scène se situe en Seine-Saint-Denis, au niveau de l'arrêt Chardavoine à Dugny, ville située près de l'aéroport Paris le Bourget.

Dans des images assez violentes, on voit le chauffeur d'un bus au sol, entouré par plusieurs individus qui le frappent. Une fois de retour sur ses jambes, une autre personne lui tire les cheveux, le met au sol et lui assène des coups de talons sur le crâne. Dans la vidéo, on entend une passante crier vers les agresseurs: "Le conducteur, il n'a rien fait. Lâche-le (...) Appelez la police. Ils sont malades." Des témoins de l'altercation ont appelé la police qui s'est rapidement rendue sur place.


Tous les faits doivent encore être éclaircis par les forces de l'ordre. Selon la RATP, "un différend de circulation serait à l'origine de l'altercation" indique le Parisien.

Heureusement, les dommages pour le conducteur ne sont pas sérieux comme l'a expliqué la RATP: "Le conducteur a été conduit à l’hôpital. Aucune blessure grave n’est heureusement à déplorer. Une assistance psychologique lui a immédiatement été proposée. L’entreprise accompagne l’agent dans toutes ses démarches, dont le dépôt de plainte effectué hier".


Sur Twitter, elle a également tenu à condamner l'incident. "La RATP condamne avec la plus grande fermeté ces actes de violence inacceptables et apporte tout son soutien au conducteur de bus agressé."