Dans la rue pour protester contre la transformation du pass sanitaire en pass vaccinal (dont l'examen du projet de loi a finalement été suspendu), plusieurs manifestants visiblement très remontés ont fait part de leur mécontentement. Le journaliste de LCI Paul Larrouturou, qui se trouvait à la manifestation afin de recueillir quelques témoignages, en a fait la triste expérience.

Alors que le journaliste avait trouvé un manifestant lui expliquant vouloir un amendement sur le projet de loi consacré au pass vaccinal, un homme remonté contre le gouvernement suggère à ce dernier de ne pas répondre aux médias. Les propos sont véhéments et le langage bien fleuri.

"Les cons-là, ne répondez pas à des comme ça", dit "le coupeur de parole" en montrant la caméra. Le journaliste ne réagit pas et présente ses meilleurs voeux au manifestant qui peine à garder son calme. "Journaleux de m*** ! Vous véhiculez la bien-pensance ! Il y en a marre de la Doxa ! Vous comprenez ça ? Pour le moment, on est calmes mais bientôt on ne va pas le rester ! Bande d'enf***"; dit-il alors que le ton monte à la manifestation.

Après ces propos très agressifs, d'autres se joignent à la "discussion" en encerclant le journaliste. "Vos directions, et vous qui acceptez ce travail, vous aurez des comptes à rendre !", annonce un autre manifestant. "Vous êtes les porte-paroles de la pandémie de la peur. On tue des enfants avec ces injections expérimentales !", a poursuivi une femme juste à côté, persuadée de la véracité de ses propos.

Le journaliste, qui fait preuve d'un calme à toute épreuve, demande à ses interlocuteurs de s'exprimer avec plus d'apaisement, chose peu aisée. "Vous avez de la chance. Vous feriez ça aux Gilets jaunes, vous vous feriez défoncer la gueule !", balance un homme avant que le "coupeur de parole" ne confirme. "On devrait vous péter la gueule"

Paul Larrouturou, qui a partagé la séquence sur les réseaux sociaux, a reçu le soutien de nombreuses personnes après la diffusion des images.