Elle fait le tour du monde, mais également celui de la presse internationale. La photo de Zara Rutherford, pilote belgo-britannique de 19 ans, est affichée en haut du site de CNN ce lundi matin. "La jeune aviatrice, Zara Rutherford, réussit un vol historique à Séoul", titre le média américain.

Partie au mois d’août de l'aéroport de Courtrai-Wevelgem, Zara a bien l’intention de devenir la plus jeune femme à faire le tour du monde en solitaire. Au programme, elle avait 51 000 km à parcourir dans les airs, 52 pays et cinq continents à traverser à bord de Shark, un avion ultraléger.

À l'aéroport international de Gimpo (Corée du Sud), cette enfant de deux pilotes a débriefé sa tentative avec les journalistes. "C'est un véritable défi ! J'ai été bloquée en Alaska pendant un mois à cause de problèmes de visa et de météo. Et puis, j'ai été bloquée en Russie pendant un mois à cause… de problèmes de visa et de météo", a-t-elle expliqué. "J'espérais le terminer [son tour du monde] pour Noël mais je suppose que ce n'est plus le cas, mais quelle aventure !".

Ce lundi, Zara doit décoller de Séoul. Elle espère arriver en Belgique à la mi-janvier.

Des conditions particulières

Avec les restrictions de voyage renforcées liées à à la pandémie, Zara Rutherford n'est pas toujours autorisée à visiter les villes où elle pose son bolide. "Je vois ces endroits depuis les airs et c'est la chose la plus incroyable", dédramatise la pilote.

La Belgo-Britannique cherche à reprendre le titre détenu par Shaesta Wais, qui est devenue la plus jeune femme à faire le tour du monde en solo à l'âge de 30 ans. On était alors en 2017.

© IPM Graphics