"Il ne peut pas y avoir de retour à une normale avec la Russie de Poutine", a estimé le chef de l'Etat allemand en visite officielle à Varsovie. Le président allemand a évoqué la nécessité d'accepter le prix que risque de coûter cette guerre aux pays démocratiques. "Cette guerre exigera notre soutien, notre capacité à nous défendre, notre disposition à supporter des charges pendant longtemps encore", a-t-il estimé. M. Steinmeier a dénoncé "les crimes de guerre russes" commis en Ukraine. "Ces crimes doivent être documentés et élucidés. Les auteurs, les (personnes, ndlr) politiquement responsables doivent en répondre", a-t-il insisté lors d'un point de presse commun avec le chef de l'Etat polonais Andrzej Duda. "Cette barbarie que nous voyons chaque jour, cette barbarie doit prendre fin", a-t-il insisté, avant d'appeler Moscou à rendre possible une évacuation humanitaire immédiate des habitants de la ville ukrainienne de Marioupol. Cette ville portuaire sur la mer d'Azov est sous le feu permanent de l'armée russe depuis le début de la guerre d'agression russe le 24 février.