Depuis leur montée au pouvoir, les talibans veillent à appliquer de manière scrupuleuse l'Islam. Si les dirigeants avaient affirmé qu'ils comptaient opter pour une approche plus douce par rapport à leur précédent règne dans les années 1990, les talibans semblent finalement être prêts à imposer une interprétation stricte de la charia.

De fait, les exécutions et les amputations des mains ont repris, et les femmes ont également vu leurs droits s'amenuiser. Le port du hijab est par exemple devenu obligatoire et les étudiantes ont été contraintes de suivre des cours séparées des hommes. Aujourd'hui, c'est au tour des coiffeurs afghans de suivre des consignes très strictes. En effet, tous les barbiers/coiffeurs de la province de Helmand ont reçu une lettre signée par le ministère de la Promotion de la vertu et de la Prévention du vice, précisant qu’ils ne sont plus autorisés à tailler ou à raser les barbes des clients. En cas de non respect de la règle, les coiffeurs et les clients recevront une punition et une humiliation publique.

Tous les coiffeurs de Kaboul ont également reçu l'ordre de ne plus suivre les modèles dits "américains". Selon la BBC, des soldats seront prochainement envoyés sur place afin de s'assurer du bon respect du règlement.