Monde Deux nouveaux témoignages viennent s'ajouter au dossier de harcèlement sexuel du chanteur français.

Début septembre, on apprenait que Patrick Bruel faisait l'objet d'une plainte pour exhibitionnisme et harcèlement lors d'une séance de massage au mois d'août dernier. Cette fois, le journal Le Parisien explique que deux nouveaux témoignages se sont ajoutés au dossier. Ils proviennent de deux femmes qui ont écrit une lettre au parquet d'Ajaccio. Leur récit présente des similitudes avec la première victime.

L'une d'elle, qui est masseuse dans un hôtel à Cannes, raconte que le chanteur aurait refusé de mettre un sous-vêtement jetable durant la séance. Bruel lui aurait ensuite demandé une caresse sexuelle "avec les mains", en précisant qu'il obtenait régulièrement de telles faveurs dans les hôtels marocains. La masseuse aurait catégoriquement refusé les "avances" du chanteur, qui aurait sous-entendu qu'il connaissait son patron et qu'il pouvait influencer sa carrière professionnelle. A l'époque des faits, en 2008, la victime présumée n'aurait pas porté plainte, par crainte de perdre son emploi. 

Le second témoignage provient d'une masseuse qui explique elle aussi que Bruel, nu, lui aurait demandé une fellation alors qu'il ne portait pas de serviette dans la pénombre. Il aurait ensuite collé son sexe en érection sur la masseuse en lui tenant les mains. Les faits se seraient déroulés en 2011 dans un hôtel de Saint-Barthélemy. 

Ces deux nouveaux témoignages pourraient être couverts par la prescription, précise Le Parisien. Mais ils pourraient être importants afin de mieux comprendre ce qu'il s'est passé au mois d'août dernier. 

Les avocats de Patrick Bruel, Maîtres Karine Bourdié et Hervé Temime ont déclaré au Parisien : "Nous n'avons pas eu connaissance du contenu de ces témoignages et notre client n'a pas été interrogé sur ces allégations. En tout état de cause, ce qui est évoqué ne correspond absolument pas à la réalité, ni aux principes ni au comportement de notre client. L'enquête judiciaire permettra de le démontrer."