Le variant Omicron a "probablement" occasionné la contamination au Covid-19 de certains des 61 passagers en provenance d'Afrique du sud testés positifs après leur arrivée vendredi aux Pays-Bas, ont annoncé samedi les autorités sanitaires néerlandaises. "Le variant Omicron a probablement été trouvé parmi les personnes testées", a indiqué l'Institut national de santé publique (RIVM) dans un communiqué, ajoutant qu'il sera "définitivement déterminé si le variant Omicron est impliqué" après de nouvelles analyses, dont les résultats devraient être connus dimanche.

RIVM recommande par ailleurs aux voyageurs récemment rentrés d'Afrique australe - qui comprend l'Afrique du sud, le Botswana, le Lesotho, le Malawi, la Mozambique, la Namibie, l'Eswatini (Swaziland) et le Zimbabwe - de se faire tester, "même s'(ils) ne (présentent) aucun symptôme".

Soixante-et-un passagers en provenance de Johannesburg et du Cap (Afrique du Sud) avaient été testés positifs au Covid-19 à leur arrivée vendredi à Amsterdam, 531 autres se révélant négatifs, avait annoncé samedi une autre autorité sanitaire néerlandaise (GGD).

Parmi ces voyageurs, une famille belge serait concernée. Les autorités sanitaires néerlandaises ont confirmé l'information à VTM Nieuws. À présent, les autorités belges et néerlandaises essaient de déterminer s'il sera possible aux membres de la famille de respecter leur quarantaine en Belgique ou pas.

Les cas positifs ont été placés en quarantaine dans un hôtel proche de l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol.

De plus en plus de pays suspendent les voyages depuis et vers l'Afrique australe pour freiner Omicron. L'inquiétude qu'il provoque a fait plonger les bourses de la planète et les cours du pétrole, portant un nouveau coup à l'économie mondiale en pleine convalescence.

L'entrée aux Pays-Bas en provenance d'Afrique du Sud n'est autorisée que pour les citoyens néerlandais, ceux originaires de pays de l'UE, et les résidents de l'espace Schengen, qui doivent présenter un test Covid négatif et s'auto-isoler après leur arrivée.