L'attaque empêche les Néerlandais d'accéder aux résultats de leurs tests de dépistage du coronavirus, de prendre un rendez-vous pour se faire tester ou vacciner.Les pirates ont procédé à une attaque par déni de service (DDoS), qui consiste en un envoi massif de données sur un serveur pour le rendre inopérant.

"Une solution structurelle est en cours d'élaboration afin que nous puissions mieux repousser ces attaques", ont commenté les services communaux de santé.

On ignore qui est à l'origine de cette attaque.