Deux tonnes de feux d'artifice illégaux ont été découverts dans deux endroits situés dans des zones résidentielles à Enschede aux Pays-Bas. 

Une grande partie des feux d'artifice confisqués sont des explosifs lourds, rapporte la police mardi. "Feux d'artifice n'est pas le bon terme, ce sont des explosifs lourds", a souligné un porte-parole de la police à la chaîne régionale RTV Oost.

Ces découvertes ont été rendues possibles à la suite de l'arrestation d'un homme de 29 ans originaire d'Enschede. Il a été pris en flagrant délit mardi dernier avec plusieurs boîtes de feux d'artifice dans sa voiture. Par la suite, une enquête a été ouverte. Elle a mené aux endroits où les feux d'artifice étaient entreposés.

La plus grande partie des feux d'artifice était de la pyrotechnie hautement explosive, qui ne peut être utilisée que par des professionnels. Selon RTV Oost, il s'agit de "projectiles ultra-lourds: dans certains cas même trois fois plus lourds que les fameux cobras (une batterie de plusieurs feux d'artifice, ndlr.)".

L'homme a, depuis, été libéré.

Le 13 mai 2000, une explosion dans une usine de feux d'artifice de la ville faisait 23 morts.