Il s'agit probablement de traces d'animaux de la famille des sauropodomorphes, ces dinosaures au long cou dont le plus connu est le diplodocus.

Les empreintes s'étalent sur une cinquantaine de mètres. Elles sont désormais modélisées en images 3D. Les scientifiques ont publié leur article dans la revue scientifique "Geological Magazine".