Dans les îles Dinagat, le responsable chargé de la presse pour la province, Jeffrey Crisostomo, a annoncé à l'AFP dix autres morts.

Ceci porte à 99 le nombre de morts déclarés, selon les derniers chiffres officiels.

Le bilan pourrait s'alourdir à mesure que les équipes de secours atteindront les zones dévastées par le typhon.

Le typhon, accompagné de vents ayant atteint 195 km/h, a traversé le centre et le Sud des Philippines jeudi et vendredi, faisant s'envoler des toits, arrachant des poteaux électriques et coupant les communications, avant de s'éloigner samedi en mer de Chine méridionale.

© AP

Des photos aériennes rendues publiques par l'armée ont montré des dégâts considérables dans les régions traversées. Quelque 300.000 personnes ont dû fuir leurs domiciles.

Des milliers de militaires, de policiers, de garde-côtes et de pompiers ont été déployés dans les zones les plus touchées pour participer aux opérations de recherche et de secours.

Des navires de l'armée et des garde-côtes ont été envoyés sur place pour apporter de l'eau, de la nourriture et des médicaments. Des engins lourds sont arrivés pour dégager les routes barrées par des arbres et des poteaux électriques.

"La route sera longue et difficile pour que les gens puissent reconstruire et reprendre leur vie en main", a déclaré Alberto Bocanegra, responsable de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge aux Philippines.

L'organisation a lancé un appel pour récolter 20 millions de francs suisses (19,3 millions d'euros) afin de financer les secours d'urgence et les efforts de reconstruction.

© AP

© AFP