L'histoire, révélée par BFM TV, s'est déroulée le 10 mai dernier à Sarcelles, dans le Val-d'Oise. Ce jour-là, une classe de CE1, composée d'élèves de 7-8 ans, assiste à un spectacle musical. Parmi la quinzaine de chansons figure "Papa Maman" de Pierre Perret. Mais les paroles choquent rapidement certains parents, enseignants et accompagnateurs présents. Ceux-ci se plaignent aussitôt aux inspecteurs de l'académie qui, dès le lendemain, interdisent le spectacle. La décision finale ne tardera pas à tomber : le spectacle sera purement et simplement annulé.

"C'est scandaleux que l'on annule tout un spectacle pour une chanson et que l'on prive d'accès à la culture des enfants. Tout ça pour une poignée de parents", a réagi Mariam Rahhali, la co-présidente de la Fédération des conseils de parents d'élèves du Val-d'Oise.

Le spectacle de la Compagnie Sans Souci, qui a été joué près de 250 fois, n'a pourtant jamais posé de problèmes. Mais, pour les inspecteurs, les mots utilisés étaient tout simplement "trop crus" et "inadaptés" à un public de jeunes enfants. Comme l'explique le média, la décision aurait en effet été toute autre si les enfants avaient été plus âgés.

Que contient la chanson problématique?

La chanson "Papa Maman" de Pierre Perret vise à expliquer de façon humoristique comment on fait des bébés. "Quand un p'tit spermatozoïde entre dans le vagin, y rencontre l'ovule et il lui dit salut frangin. On pourrait ce me semble faire des petites choses ensemble. L'autre lui dit d'accord ca me va. Et y dansent la java", peut-on notamment entendre. Mais aussi. "Qu'on soit l'aigle royal ou qu'on ait le zizi d'un roitelet, le prof' dit que l'idéal c'est de pas laisser déborder le lait. Pour des raisons majeures, y en a qui tiennent des heures mais y a des mecs pressés qui ont fini avant de commencer."

Pierre Perret, 86 ans, a toujours eu l'habitude de raconter des histoires drôles ou grivoises sur des airs enfantins, comme dans "Le zizi", son tube le plus célèbre.