Les membres présumés de l'organisation criminelle 'Ndrangheta sont entre autres accusés de trafic de drogue, de possession illégale d'armes et d'extorsion, ont indiqué mardi les enquêteurs de Reggio Calabria, ville située à la pointe de la botte de l'Italie.

Un peu plus de 40 suspects ont été placés en garde à vue, tandis que près de 10 autres sont assignés à résidence.

Les opérations étaient dirigées contre le clan Pesce, dans la zone autour de la ville portuaire calabraise de Gioia Tauro, ainsi que dans la ville de Rosarno.

Selon le communiqué, la police a également saisi trois entreprises d'une valeur totale de 8,5 millions d'euros.

Plus de 300 membres présumés de la 'Ndrangheta sont jugés, depuis janvier, dans la ville de Lamezia Terme, en Calabre. La plupart d'entre eux risquent une longue peine de prison.