Face à une épidémie du coronavirus qui "regagne du terrain", 21 départements sont désormais en zone rouge et le port du masque va devenir obligatoire partout à Paris, le gouvernement voulant "tout faire" pour éviter un "reconfinement généralisé" dévastateur pour l'économie.

"C'est maintenant qu'il faut intervenir", a insisté jeudi le Premier ministre Jean Castex lors d'une conférence de presse à Matignon, ajoutant que l'objectif consiste plus que jamais à "casser les chaînes de transmission", alors que le nombre de nouveaux cas détectés en 24 heures a franchi la barre des 6.000.

L'exécutif a ainsi décidé de mettre 19 nouveaux départements en zone rouge, où le coronavirus circule activement, en plus de Paris et des Bouches-du-Rhône, où c'était déjà le cas.

En conséquence, le Tour de France, monument du cyclisme, s'élancera samedi à Nice devant seulement quelques dizaines de personnes, a annoncé jeudi le préfet des Alpes-Maritimes évoquant un "quasi huis clos pour le départ".

Et à Paris ainsi que dans les trois départements de la petite couronne (Seine-Saint-Denis, Hauts-de-Seine, Val-de-Marne), le masque sera obligatoire à partir de vendredi, 8H00.

Seuls quelques secteurs de la capitale particulièrement fréquentés étaient jusqu'alors concernés. Désormais ce sera partout, tout le temps, y compris à vélo, en moto, sur une trottinette ou lors du footing.

Une recrudescence des cas 

Le nombre des patients hospitalisés reste, lui, stable, selon les données publiées jeudi par les autorités sanitaires.

Au total, 6.111 nouveaux diagnostics positifs ont été relevés contre 5.429 mercredi, ont déclaré la Direction générale de la santé (DGS) et Santé publique France. C'est le nombre le plus élevé depuis que les tests se déroulent à grande échelle.

Le seuil des 4.000 a été plusieurs fois franchi ces derniers jours. Les cas positifs détectés augmentent du fait de la circulation du virus et parce que le nombre des personnes testées augmente chaque jour.

En France, 30.576 personnes sont mortes des suites du coronavirus depuis le début de l'épidémie.

Jeudi, 4.535 personnes étaient hospitalisées pour une contamination par le Covid-19, dont 381 en réanimation. Mardi (précédents chiffres disponibles), on comptait 4.600 personnes hospitalisées, dont 410 en réanimation.

Le taux de positivité des tests s'établissait en France entre le 18 et le 24 août à 3,8%, contre 3,6% entre le 15 et le 21 août.

Face à une épidémie du coronavirus qui "regagne du terrain", 21 départements sur une centaine sont désormais en zone rouge et le port du masque va devenir obligatoire partout à Paris et dans sa banlieue proche, à Marseille, à Toulon etc.

Le gouvernement a déclaré jeudi vouloir "tout faire" pour éviter un "reconfinement généralisé" dévastateur pour l'économie. "C'est maintenant qu'il faut intervenir", a insisté jeudi le Premier ministre Jean Castex au cours d'une conférence de presse, ajoutant que l'objectif est plus que jamais de "casser les chaînes de transmission".