Aucune confirmation de ce naufrage meurtrier n'a pu être obtenue dans l'immédiat auprès des autorités marocaines. Selon Helena Maleno, la fondatrice de l'ONG Caminando Fronteras, les 44 migrants sont morts après le naufrage de leur embarcation au large de Cap Boujdour, au Sahara occidental. 

"Sept corps ont été transférés à la morgue et les autres victimes ont été englouties par la mer", a-t-elle ajouté sur Twitter. Douze autres migrants ont survécu à ce naufrage et ont été arrêtés, selon la même source. Elle n'a pas précisé quelle était la destination de l'embarcation, mais les bateaux de migrants partant de cette zone se dirigent généralement vers l'archipel espagnol des Canaries. 

Situé à la pointe nord-ouest de l'Afrique, le Maroc est un pays de transit pour de nombreux migrants qui cherchent à rejoindre l'Europe, depuis ses côtes atlantique ou méditerranéenne. Selon des chiffres du ministère marocain de l'Intérieur, plus de 14.700 tentatives de départs illégaux ont été empêchées et 52 réseaux de passeurs démantelés au Maroc durant le premier trimestre de 2022. 

En 2021, 4.404 migrants sont morts ou ont disparu au cours de leur traversée en mer pour tenter de rejoindre l'Espagne, le pire bilan depuis 2015, selon Caminando Fronteras qui dresse le bilan de ces drames migratoires grâce aux appels de migrants ou de leurs proches sur ses numéros d'urgence. Selon les derniers chiffres du ministère espagnol de l'Intérieur, plus de 40.000 migrants, en grande partie en provenance du Maroc, sont arrivés en 2021 par la mer dans le pays, ainsi que dans les archipels des Baléares et des Canaries.