Helmut Glas, un restaurateur allemand, a décidé de rétablir l'équilibre entre ses employés fumeurs et non-fumeurs. Pour compenser les pauses cigarettes des uns, il a décidé d'accorder cinq jours de congés supplémentaires par an aux autres.

"Je sentais qu'il y avait de l'animosité entre mes employés. J'entendais certains dire 'oh, regarde, il prend encore une pause clope'", a-t-il expliqué à plusieurs médias allemands. "Et ils avaient raison de se plaindre", a estimé le quadragénaire qui a entrepris de calculer le temps de travail perdu que représentaient les pauses cigarettes. Il est arrivé à la conclusion que ses employés non fumeurs méritaient d'avoir cinq jours de congés supplémentaires par an.

Parmi ses travailleurs - 5 fumeurs et 7 non-fumeurs -, la nouvelle a été accueillie de façon positive. Les fumeurs se réjouissent de ne plus entendre des remarques désagréables et les non fumeurs ont le sentiment que l'équilibre est rétabli. 

Après cette annonce, un des fumeurs a même tenté d'arrêter la cigarette. Sans succès...