La Chine n'a recensé samedi aucun nouveau cas de contamination au coronavirus, pour la première fois depuis que le pays a commencé à publier des données sur l'épidémie, en janvier.

La maladie a fait son apparition fin 2019 à Wuhan (centre) mais la contagion a été pratiquement stoppée dans le pays, où le dernier bilan fait état de près de 83.000 cas de contamination, dont 4.634 mortels.

La pandémie s'est entretemps répandue à la surface du globe, contaminant plus de 5 millions de personnes, dont près de 330.000 mortellement.

"Nous avons obtenu une réussite stratégique majeure dans notre réponse au Covid-19", a clamé vendredi le Premier ministre chinois Li Keqiang à l'ouverture de la session plénière de l'Assemblée nationale populaire (ANP), grand-messe annuelle du pouvoir communiste. Devant 3.000 députés au visage masqué, M. Li a toutefois souligné "la tâche immense" qui restait à accomplir.

L'administration Trump accuse les autorités chinoises d'avoir tardé à alerter le monde sur l'épidémie et d'en avoir dissimulé l'ampleur.

Pékin a vigoureusement démenti les accusations de dissimulation, assurant avoir toujours partagé en temps voulu ses informations sur l'épidémie avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et les autres pays.