La France s'apprête à affronter le Portugal ce soir à Budapest, et elle aura un supporter particulier. En effet, pour la première fois depuis le début de cet Euro, l'astronaute Thomas Pesquet pourra suivre un match des Bleus, le dernier de la phase de poules, en direct. Jusqu'à maintenant, celui qui est en mission dans la Station spatiale internationale pour six mois, n'a pas pu regarder les rencontres de son pays, pour plusieurs raisons.

Tout d'abord, comme l'explique le Huffington Post, ce n'est pas si facile que ça d'avoir accès, depuis l'espace, aux chaînes télévisées. "Le premier problème auquel nous sommes confrontés, que le match soit en direct ou non, est celui des droits numériques", détaille à nos confrères français Andreas Orth, membre du 'Crew Support', équipe qui gère le bien-être des astronautes de l'ISS. En fait, depuis l'espace, Thomas Pesquet et ses camarades font face à un géo-blocage qui les empêchent d'accéder aux contenus "terrestres". C'est pourquoi le 'Crew Support' doit prendre contact avec les différents diffuseurs afin de faire lever cette interdiction d'accès. Des démarches assez techniques sont ensuite engagées, notamment "débloquer une adresse IP très spécifique qui sera utilisée sur un ordinateur à Houston, au Johnson Space Center de la NASA", afin de permettre la diffusion du match, via la NASA donc, directement dans la Station spatiale.

Un dispositif qui permettra donc à Thomas Pesquet d'assister au duel entre Français et Portugais presque sans aucun décalage par rapport aux téléspectateurs français: "Il y a peut-être un délai de trois ou quatre secondes au maximum. C’est donc presqu'en direct", précise Andreas Orth.

Mais jusqu'à maintenant, ce ne sont pas spécialement les difficultés techniques de diffusion qui ont empêché Thomas Pesquet de suivre l'Euro des Bleus. Son emploi du temps en journée est en réalité trop chargé, et il n'a pas le temps de regarder les matchs qui ont lieu l'après-midi. Mais ce mercredi, la France joue à 21h, un timing parfait pour lui!