Ce vendredi, le gouvernement d'Edouard Philippe a démissionné. La nouvelle équipe devrait déjà être connue d'ici mercredi. A certains postes, plusieurs pistes sont à l'étude dont une qui pourrait surprendre à première vue. En effet, la rumeur court concernant un possible nomination de Claire Chazal au poste de Ministre de la Culture où elle serait en concurrence avec Jean-Michel Jarre.

D'après plusieurs médias français, des personnalités publiques se trouvent sur la liste des potentiels futurs ministres. Pour remplacer Franck Riester, le désormais ancien ministre de la Culture et de la Communication, le site Challenges avance que Jean-Michel Jarre et Claire Chazal seraient deux candidats sérieux. Le Canard enchainé va même plus loin en affirmant que l'ex-visage phare du JT de TF1 se serait déjà portée candidate pour le poste. Pour y parvenir, elle aurait même fait appel à un certain Marc-Olivier Fogiel, l'actuel directeur de... BFM TV qui a la réputation d'être en très bons termes avec Brigitte Macron.

Après son éviction du JT de TF1 il y a quelques années, Claire Chazal qui est aujourd'hui âgée de 63 ans s'était tournée vers son domaine de prédilection qui n'est autre que la culture. Sur France 5, elle avait pris les commandes du magazine Entrée libre. Elle a opté, il y a quelques mois, pour Passage des arts. Son visage familier et son expérience télévisuelle, notamment au niveau des débats politiques, sur TF1 joueraient en sa faveur. Celle qui est également considérée comme une "touche à tout" pourrait être le symbole de ce "nouveau chemin" voulu par Emmanuel Macron pour son remaniement ministériel pour lequel il joue gros en vue des élections présidentielles de 2022.

Ce poste lui aurait déjà été proposé en 2018

Claire Chazal aurait déjà été sollicitée pour prendre les commandes du ministère de la culture en 2018 mais elle aurait refusé l'offre qui lui était proposée de succéder à Françoise Nyssen à cette époque.

Quelques mois avant l’annonce du remaniement gouvernemental, la présentatrice s’était confiée au quotidien Le Figaro à propos de cette sollicitation datant de 2018. "C’est une rumeur sans fondement mais effectivement, cela aurait pu m’intéresser", avait clamé Claire Chazal qui n’a jamais caché son intérêt pour la politique.