Monde

Hélène Rollès est une star... en Chine.

"Hélène, je m'appelle Hélène..." chantent encore les nostalgiques des années 90'. C'était en 1993 et Hélène Rollès sortait ce tube en France, en marge de la série à succès Hélène et les garçons, signée AB. À l'époque, la série B connait un grand succès dans les pays francophones, dont la Belgique.

Mais le plus surprenant, jugeront certains, c'est le succès dont la starlette profite en Chine. Élevée au rang de superstar, l'interprète de Pour l'amour d'un garçon a été jusqu'à chanter pour le gala télévisé du Nouvel an chinois, sur une chaîne nationale.

Sa popularité lui vaut aujourd'hui une invitation en bonne et due forme à la table d'Emmanuel Macron et de Xi Jinping, le président chinois. Ce dernier est de passage à l'Élysée en raison d'une tournée diplomatique en Europe.

Comment l'histoire d'amour est née?

Début des années 1990. L'artiste chantait à Shanghai en première partie de l'animatrice Dorothée, dans un stade de 30.000 places. Un concert monstre, relayé en direct à la télévision. Inutile de préciser que le tube de la série Hélène et les garçons fera le tour du monde trois ans plus tard. Lors d'un concert en 2015, une spectatrice allait jusqu'à dire à l'AFP: "Quand j'écoute les chansons romantiques d'Hélène, j'ai l'impression d'être sur les Champs-Elysées en train de boire un café."

Consciente de son succès dans ce pays, Hélène Rollès a révélé prendre des cours de mandarin, dans une interview accordée à Télé-Loisirs en 2016. "C'est assez compliqué", concédait-elle.