Interrogé en direct sur Cnews dans l'emission "Morandini Live", le principal intéressé est revenu sur la procédure à son encontre, lancée il y a quelques jours.

En direct depuis son bureau, le célèbre médecin marseillais a affirmé être victime d'un complot. "Je savais depuis longtemps qu'il y avait un complot très haut placé. Je ne suis pas étonné du tout", a réagi Didier Raoult.

"Ca remonte très haut", précise-t-il face aux questions de Jean-Marc Morandini. "On m'avait prévenu très tôt. On m'a dit, 'il va y avoir une plainte au Conseil de l'Ordre des médecins'. Il va y avoir une plainte aussi auprès du procureur de la République de Marseille". "C'est un complot médico-politique" assure le professeur sans donner plus d'explications. 

"Ca remonte jusqu'au ministre de la Santé ?", lui demande alors l'animateur. "Vous ne me tirerez pas les vers du nez, je ne suis pas ce genre là", a rétorqué le médecin en guise de réponse. 

"Je crois que notre pays n’a pas géré cette maladie comme une maladie, mais comme une affaire purement politique sans se préoccuper du soin et avec une vision qui pense qu'il existe une autorité scientifique qui s'impose au scientifique. C'est quelque chose de délirant, qu'on a plus vu depuis des années", poursuit-il.

La poursuite à son encontre fait suite à plusieurs signalements et une plainte adressés depuis le début de la crise du coronavirus par l'Ordre des médecins des Bouches-du-Rhône. Un collectif de cinq médecins hospitaliers, se sont également plaints de sa "surmédiatisation" et de son discours qui "s'oppose aux données et résultats scientifiques".