Le président russe Vladimir Poutine a réaffirmé mardi que la reconnaissance des "républiques populaires" de Lougansk et de Donetsk par le gouvernement de Kiev est l'une des conditions pour mettre fin à l'opération militaire en Ukraine, rapporte le Kremlin. Kiev doit également reconnaître la souveraineté russe sur la Crimée et s'engager à ne pas posséder d'armes nucléaires à l'avenir, a-t-il ajouté. L'Ukraine, qui entretient des liens amicaux avec l'Occident, doit également être démilitarisée et adopter un statut neutre, selon le Kremlin.

C'est la première annonce de ce type faite par le Kremlin depuis les pourparlers de paix qui ont eu lieu lundi entre les représentants de l'Ukraine et de la Russie au Bélarus. La première réunion s'est terminée sans avancée. Ces discussions reprendront demain/mercredi selon les médias russes et ukrainiens.