"Prenez d'abord les armes. Passez par la procédure ensuite, j'aime prendre les armes tôt", peut-on lire sur une photo en noir et blanc de la colistière de Joe Biden, Kamala Harris, largement partagée sur Facebook et Twitter au cours du mois dernier.

© DR

Ces propos ont été attribués à tort à la candidate démocrate à la vice-présidence. En réalité, la phrase a été prononcée par Donald Trump en 2018. Le président américain avait déclaré cela lors d'une réunion sur les armes à feu, suite à la fusillade qui a eu lieu à Parkland (Floride) en février 2018, raconte le média Usa Today.

Lors de cette réunion, le vice-président Mike Pence expliquait à Donald Trump qu'une procédure législative permet la confiscation d'arme à feu par voie d'ordonnance au tribunal, à des personnes jugées dangereuses pour autrui ou elle-même.

Ce à quoi le républicain a répondu qu'il valait mieux réagir aux armes, par les armes. Il jugeait la procédure de confiscation d'armes trop lente. "Prenez d'abord les armes à feu et ensuite allez au tribunal. Parce qu'il faut tellement de temps pour aller au tribunal, et obtenir les procédures régulières. J'aime prendre les armes tôt", a-t-il déclaré.

Et d'ajouter, "Comme dans le cas qui vient de se produire en Floride. Aller au tribunal aurait pris beaucoup de temps, mais prenez les armes à feu en premier, puis passer par une procédure régulière. "