C'est ce qui ressort des données publiées mercredi par le service de santé écossais Public Health Scotland. Précisément, 1.991 Écossais ayant assisté à un match ou à un autre événement de l'Euro 2020 entre le 11 et le 28 juin ont été testés positifs au coronavirus.

Dans 1.294 cas, il s'agit de personnes qui se sont rendues à Londres pour le match de l'Euro 2020 contre l'Angleterre le 18 juin. 397 de ces supporters étaient présents dans le stade de Wembley, où le match a eu lieu.

Des milliers d'Écossais s'étaient rendus à Londres pour ce match, même s'ils n'avaient pas de billets. Ils ont regardé le match à l'extérieur ou dans un pub.

Le nombre d'infections pouvant être attribuées à la fan zone de Glasgow (55) ou aux matchs à domicile de l'équipe écossaise à Hampden (75, répartis sur deux matchs) reste limité, selon les données de Public Health Scotland.

Les hommes représentent environ 90% des fans de football infectés. Les trois quarts des supporters contaminés sont âgés de 20 à 39 ans.