L'ambassadeur américain auprès de l'Union européenne, Gordon Sondland, a déclaré mercredi au Congrès avoir suivi les "ordres" de Donald Trump dans le dossier ukrainien, selon des remarques préparées pour son témoignage dans l'enquête en destitution contre le président républicain. 

Donald Trump avait conditionné une invitation de son homologue ukrainien à la Maison Blanche à l'ouverture d'enquêtes à Kiev sur un rival démocrate, a prévu de dire M. Sondland lors d'une audition retransmise en direct à la télévision.

L'ambassadeur, un proche du président, avait "conclu" que l'attribution d'une aide militaire destinée à Kiev était aussi liée à l'ouverture de ces enquêtes et l'avait dit à des responsables ukrainiens, a-t-il précisé, selon une copie de ses propos liminaires transmise à l'AFP avant le début de l'audience.