Le sénateur républicain Craig se retrouve en pleine tourmente, accusé de gestes déplacés envers un policier en civil

WASHINGTON Le sénateur Larry Craig, surpris en juin dernier dans les toilettes d'un aéroport du Minnesota pour des gestes déplacés envers un policier en civil, a plaidé coupable ce mois-ci pour conduite inappropriée." Soyons clairs, je ne suis pas homosexuel, je n'ai jamais été homosexuel" , a-t-il cependant précisé., arguant qu'il avait fait une erreur en plaidant coupable. Larry Craig, 62 ans, a payé plus de 500 dollars d'amende et d'honoraires et a obtenu la suspension d'une condamnation à 10 jours de prison.

"Je n'ai rien fait de mal à l'aéroport de Minneapolis, je n'ai rien fait de mal", a-t-il répété dans sa déclaration." Au moment de l'incident, je me suis plaint auprès de la police sur le fait qu'ils avaient mal interprété ma conduite" , a déclaré Larry Craig, qui est marié et candidat à sa réélection en 2008." J'aurais dû recourir aux conseils d'un avocat pour résoudre cette question. Rétroactivement, je n'aurais pas dû plaider coupable."

Cet incident s'avère catastrophique pour l'image et la réputation de Craig. Il a dans le passé pris des positions contre les droits des homosexuels. Défenseur autoproclamé de la bonne morale, il a participé activement aux procédures visant à destituer Bill Clinton lors de l'affaire Monica Lewinsky. Plutôt mal vu de la part d'un homme très conservateur et moraliste.

Plusieurs sénateurs du parti républicain appellent désormais à sa démission, jugeant cette affaire préjudiciable dans la course à la Maison Blanche. George Bush, qui souhaite réussir la sortie de son second mandat, s'est limité à dire qu'il était "déçu" par le comportement du sénateur Craig.



© La Dernière Heure 2007