Elle avait appelé une dernière fois sa famille samedi soir vers 19h, en expliquant qu'elle avait raté son bus et que la batterie de son téléphone était presque vide. Victorine "rentrait chez elle", mais n'est jamais arrivée au domicile familial, ce qui a poussé ses parents à signaler sa disparition vers 21h30. L'affaire a été prise très au sérieux par la gendarmerie, qui a lancé un appel à témoins très rapidement. Malheureusement, après deux jours d'attente insoutenable, le corps de la jeune femme, tout juste majeure, a été retrouvé au bord d'un ruisseau, non loin de l'endroit de sa disparition.

Que s'est-il passé? La piste criminelle est désormais privilégiée. Une enquête a été ouverte pour enlèvement, séquestration et homicide volontaire. Mais pour l'heure, les pistes sont encore peu nombreuses. Victorine a-t-elle fait une mauvaise rencontre? Quelqu'un lui en voulait-il? "Victorine était timide, réservée, méfiante avec les gens qu'elle ne connaissait pas. Elle ne serait jamais montée avec n'importe qui", assure son père dans Le Parisien.

D'importants moyens ont été déployés pour tenter de la retrouver, dont une battue qui a mobilisé près de 300 citoyens. Sans donner de résultats probants. Jusqu'à ce lundi midi, quand un chien pisteur a retrouvé ses baskets et son portefeuille au bord d'un ruisseau. Un peu plus loin, c'est son corps "immergé" dans ce même ruisseau qui a été découvert. Dans un endroit "difficile d'accès", selon Le Parisien.

Un premier examen externe effectué par un médecin légiste n'a pas permis de déterminer la cause du décès. Une autopsie sera pratiquée dans les plus brefs délais. Elle devrait permettre de lever certaines zones d'ombre.

En attendant, un appel à témoins a été lancé par la gendarmerie. "Tout élément susceptible d'être utile à la manifestation de la liberté doit être communiqué à la gendarmerie au numéro vert 0800 200 142", a précisé le colonel Lionel James, commandant la section de recherches de Grenoble, désormais en charge des investigations.


Sa soeur Romane: "Je suis complètement détruite"

Sur Facebook, Romane a rendu hommage à sa soeur après avoir appris la tragique nouvelle. "Je n'ai plus de mots, je suis complètement détruite par cet énorme bouleversement qui change ma vie", écrit-elle. "J'ai le coeur déchiré. Je suis en deuil avec ma famille... (...) Victorine était une jeune femme extraordinaire, une soeur plus qu'exemplaire, à l'écoute et toujours souriante. Victorine est déjà au paradis. Veille sur nous petit ange."