Le président brésilien a un régime alimentaire particulier. En effet, ce dernier raffole des plats simples et n'est pas friand de nouvelles découvertes culinaires. 
Un problème quand on est chef d'Etat puisque souvent amené à voyager et donc à goûter à de nouvelles saveurs. Jair Bolsonaro a donc trouvé la parade. Peu importe où il se rend, l'homme fort du Brésil emporte dans sa valise des plats de nouilles instantanées, comme le révèle le journal Le Monde, lui valant de surnom de "Président-nouille". 

C'est ce qu'il a encore fait en ce mois d'octobre, à l'occasion de son voyage au Japon pour l'intronisation de l'empereur Naruhito. Invité à un "banquet impérial" raffiné, à base de poissons et de fruits de mer, réunissant de nombreuses têtes couronnées et d'importants chefs d'Etat, le président brésilien n'a pas touché au festin prévu pour les invités. Chose que Bolsonaro n'a pas eu honte d'expliquer aux journalistes. " Je n'aime pas la nourriture à base de poisson, ou alors seulement frit et en ragoût", a détaillé le chef de l'Etat brésilien, comme le rapporte Le Monde. " Je n'ai rien mangé"; a-t-il ajouté.  Et comme à son habitude, Jair Bolsonaro s'est donc tourné vers... ses fameuses nouilles instantanées. L'homme politique de 64 ans a même immortalisé ce moment avec un cliché de lui, préparant son met favori.  

 

Selon le quotidien français, outre des préférences culinaires particulières, il s'agirait également d'une véritable stratégie de communication pour le président, affichant fièrement son mode de vie "simple". 

Il n'empêche que si son choix d'opter pour des nouilles instantanées plutôt que pour les fruits de mer qui lui ont été servis plaît à une partie de son électorat brésilien, il est fort probable que la démarche de Bolsonaro ait particulièrement choqué au Japon, frôlant la faute diplomatique, dans un pays où le poisson revêt une importance capitale dans la gastronomie.