Au lendemain du débat opposant les deux candidats à la présidentielle française, analyses et commentaires fusent. En déplacement ce matin à Roye, dans la Somme, Marine Le Pen a été la première à réagir . "J’ai eu un Emmanuel Macron égal à lui-même, très méprisant, très arrogant. (…) Ça n’a étonné aucun Français", a-t-elle déclaré.

Le président sortant, en déplacement à Saint-Denis, a riposté. "On a eu 2h30 de débat avec beaucoup de respect l’un pour l’autre, pour montrer qu’il y avait un projet cohérent et l’autre moins". Sur le terme "arrogant", lancé par sa rivale, Emmanuel Macron a déclaré : "Quand il n'y a plus d'arguments à opposer, on va en chercher d'autres". "Je ne suis pas le commentateur de mes phrases ni de mes mimiques, et c’est le seul argument [de Marine Le Pen ndlr], mais si je n’aimais pas les gens, croyez-vous que j’irai à leur contact chaque jour ?", a-t-il poursuivi.