Alors que plus d'un million de participants étaient annoncés au meeting de Tulsa (Oklahoma), pour le retour en campagne de Donald Trump, la salle du BOK Center était loin d'être comble.

Le président américain s'est présenté devant une salle à moitié vide ce samedi. Seulement 6 200 personnes étaient présentes dans une salle de 19 000 places, selon le décompte des pompiers de Tulsa.

Un camouflet pour Donald Trump, qui a accusé les médias et les manifestants anti-racisme d'avoir dissuadé ses sympathisants de se rendre au meeting en raison du coronavirus, tout en défendant sa gestion de la crise sanitaire.

Si les spectateurs n'étaient pas au rendez-vous, il s'agirait d'un coup orchestré sur le réseau social phare des adolescents, Tik Tok. De nombreux utilisateurs se seraient organisés pour réserver des places, sans jamais avoir l'intention de s'y présenter.

Un mouvement de sabotage qui serait à l'initiative de la communauté des fans de K-pop, très engagée auprès du mouvement Black Lives Matters. Lorsque les billets du meeting de Tulsa ont été mis en ligne, des comptes fans ont encouragé les internautes à s'inscrire au meeting sans s'y rendre. La consigne s'est ensuite propagée sur Tik Tok où des appels à commander des tickets ont fleuri sur la plateforme tout au long de la semaine, certaines vidéos récoltant des millions de vues.

Le Youtubeur Elijah Daniel, ayant lui même participé à cette campagne numérique, a expliqué au New York Times que les communautés K-pop et Black LIves Matters "ont une bonne alliance" et savent faire "circuler les informations très rapidement entre eux". "Ils connaissent tous les algorithmes et comment ils peuvent booster les vidéos pour arriver à ce qu'ils veulent".

La députée démocrate Alexandria Ocasio-Cortez, fervente opposante du président, s'est même dite amusée sur Twitter. "Vous vous êtes fait berner par des adolescents sur Tik Tok qui ont innondé la campagne de Trump avec de fausses réservations de tickets pour vous faire croire qu'un million de personnes voulaient voir votre suprémaciste blanc parler dans un micro en période de Covid"

"Vous me rendez fière", a-t-elle ajouté sur Twitter en saluant la contribution de la communauté K-pop.