Alors que les Jeux Olympiques débuteront le 23 juillet prochain, leur tenue fait polémique au Japon. De nombreux Japonais souhaitent qu'ils ne se déroulent pas, car l'épidémie de coronavirus n'est pas encore terminée (et reprend même dans plusieurs pays du monde). D'ailleurs, plusieurs régions du pays ont rétabli des restrictions sanitaires à la suite d'une recrudescence des contaminations.

C'est dans ce contexte que la flamme olympique traverse actuellement le Japon, jusqu'à Tokyo où elle embrasera la vasque du Stade national lors de la cérémonie d'ouverture de Jeux. Avant d'y arriver, elle parcourt donc le pays, et passait dimanche 4 juillet par Ibaraki, au centre de l’île de Honshū. Présente dans la haie d'honneur qui accueillait les relayeurs de la flamme olympique dans la ville, une femme a tenté d'éteindre le feu avec un pistolet à eau.

"Je suis contre les Jeux olympiques. Arrêtez les Jeux olympiques", a crié l'habitante, Kayoko Takahashi, alors que la flamme olympique passait sous ses yeux, explique le Huffington Post. Rapidement, les policiers présents, craignant que "l'arme" ne contienne autre chose que de l'eau, ont entouré la Japonaise pour l'empêcher d'utiliser son pistolet en plastique.