Pour Tommy Scholtès, Joseph Ratzinger aura droit à de vraies funérailles papales

ROME Que fera Joseph Ratzinger, le futur ex-Benoît XVI, après le 28 février, date de sa démission comme souverain pontife ? Nous avons posé cette question à Tommy Scholtès, porte-parole des évêques de Belgique.

“Je pense que le pape va vivre dans la communauté contemplative du Vatican comme évoqué hier par le porte-parole du Vatican. Il devrait suivre la règle de saint Benoît pour laquelle il a un profond attachement.”

Pour information, la règle de saint Benoît balise la journée d’un monastère : la journée du moine est réglée en fonction de la liturgie des heures, qui, huit fois par jour, rassemble la communauté pour prier en commun, à partir des Psaumes et de la Bible. En dehors des offices, les moines s’adonnent au travail.

“J’imagine qu’il vivra comme un reclus, comme un vieux monsieur qui se repose et qu’il se tiendra à cela et, j’imagine, sans désir d’influencer la vie de l’Église. Cette décision, il l’a prise comme un homme libre”, précise Tommy Scholtès.

On peut également se demander si, à son décès, il bénéficiera de funérailles papales. “Oui, je pense, même si ce n’est pas tout à fait la même chose. Lors du décès d’un pape, de nombreux chefs d’État se rendent à Rome pour les funérailles. Ici, il s’agira des funérailles d’un chef d’État à la retraite. Il sera enterré comme un pape, n’oublions pas qu’il reste évêque émérite de Rome. Quand Mgr Himmer (un ancien évêque de Tournai, NdlR) est décédé, il était évêque émérite. Ses funérailles se sont déroulées dans la cathédrale et c’est son successeur qui a officié”, précise encore notre interlocuteur.

Quant à la destruction de l’anneau du pêcheur, qui symbolise le pouvoir du pape, il est précisé qu’il doit être détruit à la mort du souverain pontife. Dans ce cas-ci, une cérémonie devrait normalement être organisée : “Aura-t-elle lieu le 28 février ? Je n’en sais rien ! Je pense qu’il va retirer symboliquement l’anneau du pêcheur et que son successeur le récupérera lorsqu’il sera désigné.”

Joseph Raztinger ne redeviendra pas cardinal car un cardinal est un conseiller du pape “et un ancien pape ne peut pas être conseiller du pape”.

Enfin, on peut encore se demander si Joseph Ratzinger touchera... une pension ! “En tant que pape, il ne touche pas de salaire. Il n’a pas de compte en banque. Je pense qu’il en sera de même à l’avenir et que ses besoins seront assurés par le Vatican”, conclut Tommy Scholtès. On imagine cependant que les besoins de l’ancien pape ne seront pas excessifs.

Précisons enfin que le pape fera ses adieux aux fidèles le 27 février sur la place Saint-Pierre, à Rome.


© La Dernière Heure 2013