"Il se passe plutôt l’inverse de ce que l’on pourrait imaginer parce qu’on était sur la pente d’une petite diminution, et là il y a une petite augmentation qui succède à la fermeture des restaurants et des bars à Marseille."

L’infectiologue conclut sur un virus qui prend une forme nouvelle, plus "sévère" : "On a un nouveau variant dont les données préliminaires (70 cas) semblent montrer que le virus est différent." Didier Raoult est également revenu sur la fermeture des bars et des restaurants imposée à Marseille : "Je ne sais pas s’il y a un impact ou pas, il se passe plutôt l’inverse de ce que l’on pourrait imaginer, a estimé le professeur. On était sur la pente d’une petite diminution et là il y a une petite réaugmentation qui succède à la fermeture des restaurants et des bars. Je ne sais pas si les mesures isolées ont un impact direct."