Nos voisins français subissent une recrudescence de l'épidémie, poussant le SPF Affaires étrangères à intégrer plusieurs départements en zone rouge ou orange.

Ainsi, l'Ile de France (sauf la Seine-et-Marne), les Pays de la Loire, le Nord-Pas de Calais, le Haut-Rhin, et la Haute-Savoie sont désormais dans les listes des régions où les voyageurs sont appelés à faire preuve d'une vigilance accrue s'ils ont prévu de s'y rendre. Une quarantaine et un dépistage sont vivement conseillés au retour de ces régions. La Mayenne est, quant à elle, passée en zone rouge dans le sens des départs, il est interdit d'y voyager.

Très touchée par une augmentation du nombre de cas de Covid-19, la Mayenne est passée en une semaine à un taux d'incidence de 143 cas pour 100.000 habitants, d'après les données de Santé publique France. Elle est donc devenue une région en situation de "vulnérabilité", tout comme six autres départements: la Gironde, le Nord, le Val-d’Oise (taux d'incidence de 20,5 pour 100 000 habitants), les Vosges, la Guyane, et Mayotte.

Le centre français a placé son seuil d'alerte à 50 nouvelles infections pour 100.000 habitants. Les nouvelles contaminations touchent particulièrement les 20-30 ans, alerte Santé publique France. Soixante-cinq nouveaux foyers de contaminations sont apparus sur le territoire français en une semaine. Au total, 151 clusters sont en cours d'investigation. 

Les Bouches-du-Rhône (8 clusters) et la Bretagne sont aussi beaucoup touchés. 72 cas positifs au coronavirus ont été recensés rien qu'à Quiberon.

Face à la hausse du nombre de cas le gouvernement français a autorisé les préfets à étendre localement l'obligation du port du masque. Ainsi, il devient obligatoire dans tout l'espace public de la Métropole de Lille dès ce dimanche. Le taux d'incidence a atteint 31 pour 100.000 habitants alors qu'il était de 17 la semaine précédente.